3ème édition de la Semaine des Fleurs pour les Abeilles

Nous avions déjà relayé l’événement l’année dernière et nous continuons notre engagement en faveur des insectes pollinisateurs encore cette année (et toutes celles qui suivront). 

Il est urgent d’agir pour la protection non seulement des abeilles mais de l’ensembles des insectes pollinisateurs (papillons, bourdons, mouches, guêpes…). On peut ainsi les aider très simplement : en commençant par semer des fleurs. Grâce au butinage, ces insectes permettent de féconder les fleurs en transférant les grains de pollen et travaillent ainsi pour nous en participant activement à la production des fleurs et des graines. 

On peut faire beaucoup avec des actions simples

Vous n’avez pas la place pour installer un hôtel à insectes (sachez qu’il en existe aussi pour les balcons), pas d’inquiétude, vous pouvez tout simplement semer des fleurs mellifères. Les plantes mellifères, ce sont des plantes attractives pour les abeilles en termes de nourriture car riches en pollen et en nectar. Que ce soit dans des jardinières sur votre balcon, plates-bandes dans votre jardin, vous pouvez agir à n’importe quelle échelle !

Il y a un choix très vaste de plantes et d’arbres utiles pour nos amis insectes et vous pouvez téléchargez ce guide exhaustif pour vous y retrouver. 

Sachez tout de même qu’ils sont très sensibles au parfum des fleurs et à leur couleur (même s’ils ne les distinguent pas de la même façon que nous puisqu’ils sont sensibles aux rayonnements Ultra-Violet et à la fluorescence). En effet, elles sont ainsi plus sensibles à ces trois couleurs : jaune, bleu-violet, ultraviolet. 

Alors n’hésitez plus ! Semez et plantez ! Et n’oubliez pas que plus de 80% des plantes à fleurs dépendent directement de la pollinisation par les insectes et que 35% de ce que nous mangeons aussi…

Comment aider les insectes pollinisateurs

Rappelons quelques gestes efficaces pour protéger les abeilles et autres pollinisateurs :

  1. Semez des fleurs, planter des arbres et plantes mellifères 
  2. Consommez du miel
  3. Installez un hôtel à insectes 
  4. Mettez un peu d’eau à leur disposition dans un abreuvoir pour oiseaux
  5. Parrainez une ou plusieurs ruches
  6. Limitez au maximum votre utilisation d’engrais chimiques et de pesticides (rappelons que ces espèces n’ont plus aucune nourriture dans certaines zones de France dédiées à la monoculture)

Il est également possible de faire un don à l’Observatoire français d’apidologie ici ou de s’informer plus sérieusement sur le site du Plan National d’actions pour la préservation des abeilles et des insectes pollinisateurs sauvages de l’OPIE (Office pour les insectes et leur environnement) ici ou encore sur le site officiel de l’opération ici.

Et surtout faites le BUZZZZZZ ! 

ÇA VOUS A PLU ? Partagez-LE !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print